Après une étude de comportement approfondie réalisée à votre domicile, je mettrai en place une thérapie adaptée et/ou une rééducation sur les bases de la psychologie et de l’éthologie canine et féline (science de l’observation d’un animal dans son milieu naturel). Je ne travaille qu’au cas par cas, au plus près de l’animal et de son humain d’attachement*. Les cours sont individuels et les thérapies adaptées à chaque duo. Si besoin, pour le chien, je fais appel à des chiens bénévoles, éduqués par mes soins et dont les propriétaires sont toujours ravis de venir aider un chien en difficulté.

QU’EST-CE QUE L’HUMAIN D’ATTACHEMENT ?

Et si en fait le chien était plus « complexe » ?

Il est dans la nature humaine d’évoluer dans des rapports de dominance, de soumission, d’intimidation… Ce comportement se retrouve malheureusement souvent dans les rapports que nous établissons avec notre animal, surtout le chien. J’entends souvent les adoptants se plaindre que leur chien veut prendre le dessus sur eux ou qu’il n’est pas assez « soumis ». A l’opposé parfois, je suis souvent attristée d’entendre les humains affirmer fièrement que leur bébé-chien est « dominant » et pas « dominé ». C’est une manière maladroite de démarrer la relation avec votre chien.

Un chien et le chat ne sont pas des systèmes binaires divisés en « dominants » et « dominés ». Ils sont bien plus complexes que cela. De la même manière, le rapport qui existe entre votre animal et vous ne devrait jamais se réduire à un lien de subordination. C’est pourquoi je préfère en général parler d’humain d’attachement plutôt que de maître.

Et si l’humain d’attachement remplaçait le « maître » ?

Le chien est un animal sensible et intelligent qui s’attachera à l’humain qui lui apportera le plus de satisfaction. Si vous devenez pour votre chien l’humain le plus agréable, l’être qui l’intéresse plus que tout autre pour de bonnes raisons, alors vous établirez entre vous un attachement indéfectible. Je parle du type de lien qui fait rêver tous les humains, le rapport qui amène le chien à vous suivre naturellement en toutes circonstances, à préférer vous écouter plutôt que de suivre le premier étranger qui l’appelle, cette relation qui exhorte un chien qui n’a jamais été entraîné à défendre son humain en danger.

L’observation du rapport qui existe entre l’homme et son chien est ma première clef pour améliorer ses troubles du comportement. Toutes les leçons d’éducation, même dispensées par le meilleur éducateur canin du monde, ne valent rien si la relation entre le chien et son humain est mauvaise. Cela s’appelle le lien. Et ce lien n’existe pas sans créer « l’humain d’attachement ».

Je vous conseille pour poursuivre sur ce sujet (qui est la clef d’une éducation saine) de regarder sur cette même page la vidéo « Pourquoi je réfute la théorie de la dominance? »

Tout le secret est là et c’est sur cette relation que je travaille en priorité. Votre chien n’a pas besoin d’un maître mais d’un guide, d’une personne bienveillante qui donne un sens à sa vie.